Flux RSS

Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Présentation

Présentation

L'UMR 7363 SAGE (Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe), créée au 1er janvier 2013, résulte de la fusion de 4 unités de recherche : le GSPE, Groupe de Sociologie Politique Européenne, équipe de l’UMR PRISME, le CRESS,  Centre de Recherche et d’Etude en Sciences Sociales, le LESVS, équipe du Laboratoire d’Epistémologie des Sciences de la Vie et de la Santé et le CDES, Centre du Droit de l’Environnement de Strasbourg, auxquelles s’ajoutent des chercheurs de la Faculté de géographie.

Au 1er octobre 2015, l’UMR SAGE regroupe 10 chercheurs CNRS, 54 enseignants-chercheurs titulaires sur poste, 5 ingénieurs et technicien et 68 doctorants. Hélène Michel, PR de science politique, en est la directrice et Philippe Hamman, PR de sociologie, le directeur adjoint.

Cette unité pluridisciplinaire réunit des chercheurs et des enseignants-chercheurs qui travaillent sur les processus de transnationalisation (et tout particulièrement la construction européenne comme réponse à une mondialisation croissante) et sur les transformations des structures et des dynamiques sociales et politiques qu’ils induisent. Dans cette perspective, une attention particulière est portée à la sociologie des acteurs, à l’élaboration et la mise en œuvre de normes et de dispositifs publics et à la genèse d’enjeux sociétaux (environnement, santé, vieillissement, vulnérabilités sociales, culture, villes) ainsi qu’à leurs dynamiques de territorialisation à différentes échelles.

Les travaux des membres de l’UMR se caractérisent par le travail empirique permettant de tester des hypothèses théoriquement fondées et par le croisement de méthodes à la fois qualitatives et quantitatives en sciences sociales (archives, enquêtes ethnographiques, analyses de données) permettant une pluridisciplinarité intégrée autour de questionnements communs. 

SAGE est une UMR de sciences sociales du politique et se positionne de manière originale sur des thèmes porteurs tels que la santé, le droit de l'environnement et le développement durable urbain, les politiques culturelles et sociales, l’internationalisation et la circulation des élites, la sociologie politique de l’Europe et les mobilisations collectives. Les recherches se structurent en 6 axes étroitement liés au sein desquels circulent les membres de l’UMR. 

 

 


Organigramme