Flux RSS

Flux RSS

Circulations et renouvellement des savoirs sur la nature et l’environnement en France et en Allemagne : questionner les Humanités environnementales

Natur und Umwelt: Wissenstransfer und Wissenserneuerung in Frankreich und Deutschland

Programme de formation-recherche 2016-2018
du Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA)


Résumé

Ce projet développe une réflexion comparée sur la construction et la diffusion des savoirs sur la nature et l’environnement, en France et en Allemagne, afin d’interroger l’émergence et le succès du champ d’études des Humanités environnementales, en prolongeant des réflexions engagées au sein du programme « La nature à la lettre » (2013-2016) de la MISHA, qui a donné lieu à la publication d’un ouvrage important : Aurélie Choné, Isabelle Hajek, Philippe Hamman (dir.), Guide des Humanités environnementales, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. Environnement et société, 2016, 632 pages. Lien vers le site de l'éditeur.

À travers une mise en regard épistémologique et pluridisciplinaire – associant les Lettres et les Sciences humaines et sociales –, il s’agit de se demander pourquoi l’on vient à parler d’Humanités environnementales, dans quels contextes, à propos de quels objets et quels modes d’analyse, et ce alors même que l’énoncé n’est pas complètement stabilisé : questionner la construction de ce champ dans les contextes nationaux français et allemand est riche de sens, d’autant que l’on sait les deux « traditions nationales » des rapports à la nature souvent présentées comme clivées (schématiquement, la filiation des Lumières en France, celle du Romantisme en Allemagne), alors que les processus historiques ont été plus complexes. Tout en intégrant cette épaisseur historique, une vision dynamique s’attachant aux évolutions actuelles, tant sur le plan de l’histoire des idées et des cultural studies que sur celui de fondements empiriques et critiques en sciences sociales, permet de relire des schémas trop binaires, lorsque l’on néglige les emprunts croisés, ou que l’on ne rend pas raison des circulations avec la sphère anglo-saxonne, à la fois en France et en Allemagne – ce qui constitue plusieurs niveaux de comparaison, qui retiennent notre attention.

Ceci repositionne la question d’un renouvellement des savoirs sur la nature et l’environnement, à l’heure des débats académiques, politiques et sociaux sur la crise écologique mondiale. Pour ce faire, notre démarche consiste in concreto à faire dialoguer des « binômes » franco-allemands de chercheurs confirmés, ainsi que de doctorants et de jeunes chercheurs, sur des enjeux structurants, mis en parallèle et discutés collectivement, faisant du projet un véritable lieu de mise en commun, au fil de quatre séminaires thématiques puis, plus largement, du colloque final.

Summary

The circulation and renewal of knowledge about nature and the environment in France and Germany:
questioning Environmental Humanities

 

This project aims at looking in a comparative way into the construction and circulation of knowledge on nature and the environment in France and Germany, in order to reflect on the emergence and success of the field of Environmental Humanities, thereby extending the debate initiated by the MISHA research program “La nature à la lettre” (2013-2016) (link to presentation, French only), which led to the publication of an important work: Aurélie Choné, Isabelle Hajek, Philippe Hamman (ed.), Guide des Humanités environnementales, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. Environnement et société, 2016, 632 pages. Link to the publisher's website.

The aim is, through an epistemological and cross-disciplinary approach – linking together Literature and the Social Sciences – to question the way Environmental Humanities has emerged as a field of research – in what contexts has it emerged? what are its objects, its modes of analysis? – even as the terms used have not yet been strictly defined: examining the construction of this field in the French and German contexts is very fruitful, all the more as their approaches to nature have often been presented as two diverging “national traditions” (the French one deriving from the Enlightenment, the German one from Romanticism, roughly speaking), whereas the historical processes have been much more complex. While paying due attention to these layers of history, our approach will be a dynamic one, focusing on current evolutions in the history of ideas and in cultural studies as well as in the empirical and critical foundations of social sciences, in order to eschew perspectives that might seem too dualistic, especially if the borrowings from one culture to the other, or the dialogues with the Anglo-Saxon world, both in France and Germany, are not taken into account: several levels of comparison thus emerge, focusing our attention.

The question of the new forms of knowledge on nature and the environment will thus be raised from another perspective, in a time of ongoing academic, political and social debates about the global ecological crisis. Concretely speaking, our program will consist in bringing together a pair of French and German specialists, PhD. candidates and young scholars, and having them dialogue on key underlying issues, then leading to collective discussions: we wish to turn this program into a real gathering ground in the course of four thematic seminars and a final conference.

Activités

  • Séminaire 1 : Déchiffrer l’émergence des Humanités environnementales entre France et Allemagne : quels points de départ ?
    Date : 25 novembre 2016 à Strasbourg – organisation : Philippe Hamman, UMR 7363 SAGE
    Télécharger le programme de la journée.
  • Séminaire 2 : L’écocritique, une nouvelle approche littéraire de la nature ? De l’ecocriticism aux nature-culture studies
    Date : 7 avril 2017 à Freiburg im Breisgau – organisation : Evi Zemanek, Uni. Freiburg, Deutsches Seminar & Aurélie Choné, EA 1341 Études germaniques
  • Séminaire 3 : Les animal studies : repenser les savoirs de la nature ?
    Date prévisionnelle : octobre 2017 à Strasbourg – organisation : Aurélie Choné, EA 1341 Études germaniques
  • Séminaire 4 : Quels savoirs de la « durabilité » entre France et Allemagne ?
    Date prévisionnelle : avril 2018 à Freiburg – organisation : Tim Freytag, Uni. Freiburg, Humangeographie
  • Colloque final : Circulations et renouvellement des savoirs sur la nature et l’environnement en France et en Allemagne : questionner les Humanités environnementales.
    Date prévisionnelle : 27-28 septembre 2018 à Strasbourg

Activities

  • Seminar 1: Understanding the emergence of Environmental Humanities in France and Germany: starting points
    Date: 25 Nov 2016 in Strasbourg – organized by Philippe Hamman, UMR 7363 ‘Societies, Actors, Government in Europe’
  • Seminar 2: Ecocriticism: a new literary approach to nature? From ecocriticism to nature-culture studies
    Date: 7 April 2017 in Freiburg im Breisgau – organized by Evi Zemanek, Uni. Freiburg, Deutsches Seminar & Aurélie Choné, EA 1341 ‘German Studies’
  • Seminar 3: Animal studies: rethinking nature?
    Provisional date: October 2017 in Strasbourg – organized by Aurélie Choné, EA 1341 ‘German Studies’
  • Seminar 4: French and German perspectives on ‘sustainability’
    Provisional date: April 2018 in Freiburg – organized by Tim Freytag, Uni. Freiburg, Humangeographie
  • Final conference: Circulation and transformation of the knowledge about nature and the environment in France and Germany: questioning Environmental Humanities
    Provisional date: 27-28 September 2018 in Strasbourg

Équipe franco-allemande d’organisation

Notre équipe se compose de 4 chercheurs titulaires français et 4 allemands :

  • Aurélie Choné est Maître de conférences HDR en études germaniques (littérature et histoire des idées) au Département d’études allemandes, et membre de l’EA 1341 Études germaniques, Université de Strasbourg. Elle étudie les liens entre spiritualité et écologie, littérature et environnement. Page personnelle.
  • Philippe Hamman est Professeur de sociologie à la Faculté des Sciences sociales, et directeur-adjoint du Laboratoire Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe, UMR 7363 CNRS-Université de Strasbourg. Il analyse les relations entre ville, nature et environnement et les enjeux de durabilité en Europe. Page personnelle.
  • Catherine Repussard est Maître de conférences HDR au Département d’études allemandes de l’Université de Strasbourg, et membre de l’EA 1341 Études germaniques. Ses travaux portent notamment sur la colonialité dans l’espace germanophone et les mouvements de la réforme de la vie. Page personnelle.
  • Maurice Wintz est Maître de conférences de sociologie à la Faculté des Sciences sociales, directeur de l’Institut d’urbanisme et d’aménagement régional et membre du Laboratoire SAGE, UMR 7363 CNRS-Université de Strasbourg. Il analyse les rapports société-nature, les interactions ville-nature et les politiques d’environnement en Europe. Page personnelle.
  • Gabriele Dürbeck est Professeure de littérature et cultural studies à l’Université de Vechta. Elle est spécialiste des Humanités environnementales et analyse notamment les sémiologies des catastrophes naturelles. Page personnelle.
  • Tim Freytag est Professeur de géographie humaine et Doyen de la Fakultät für Umwelt und Natürliche Ressourcen de l’Université de Freiburg. Il étudie la gouvernance de l’environnement et le développement durable urbain. Page personnelle.
  • Michael Pregernig est Professeur de gouvernance environnementale et science politique à la Fakultät für Umwelt und Natürliche Ressourcen de l’Université de Freiburg. Il étudie les conflits politiques autour des ressources naturelles et des risques, ainsi que les enjeux de participation citoyenne et d’expertise. Page personnelle.
  • Evi Zemanek est Professeure (Juniorprofessorin für Neuere Deutsche Literatur und Intermedialität) au département d’Allemand de l’Université de Freiburg. Elle étudie les représentations littéraires des transformations écologiques. Page personnelle.

Doctorants et post-docs impliqués

Nous sommes très attentifs à l’intégration de doctorants et post-docs ; chaque structure associée – UMR SAGE et EA Études germaniques, Lehrstuhl für Humangeographie et Deutsches Seminar – mobilise pour toutes les activités (organisation et interventions aux séminaires, colloque, comptes rendus…) plusieurs jeunes chercheurs interrogeant des questions d’environnement, qui profiteront de cette formation à la recherche et d’une inscription renforcée dans des réseaux de coopération franco-allemands :

  • Félix Authier, doctorant en géographie, co-tutelle internationale entre Tim Freytag, Uni. Freiburg, et Guillaume Lacquement, Université de Perpignan : thèse intitulée : « Territorialisation des politiques énergétiques et développement local en Europe : une étude comparée de la contribution des énergies renouvelables à la multifonctionnalité des espaces ruraux ». Page personnelle.
  • David Chemeta, doctorant en études germaniques, EA 1341, Strasbourg, thèse sur « Nation, Migration, Narration : 25 ans d’histoire allemande vus par les rappeurs issus de l’immigration », sous la direction de Catherine Repussard et Eva Kimminich.
  • Guillaume Christen, post-doctorant en sociologie, UMR SAGE, Strasbourg : post-doc sur l’acceptation sociale des énergies renouvelables, comparaison Alsace/Palatinat (Interreg 2012-2015), puis sur la réintroduction du Lynx dans la réserve de biodiversité Vosges du Nord-Pfälzerwald et sur l’acceptation sociale des haies et de nouveaux itinéraires techniques auprès des agriculteurs, face aux coulées de boue (Agence de l’eau Rhin-Meuse). Page personnelle.
  • Jawad Daheur, doctorant en histoire contemporaine, sous la codirection de Catherine Maurer (EA 3400) et Marc Cluet (EA 1341). Thèse intitulée : « Les espaces naturels, enjeux du projet colonial en Pologne sous domination prussienne (Posnanie et Prusse occidentale) à l’époque impériale (1871-1914) ».
  • Stefan Hecht a soutenu en juin 2015 un mémoire de Master sur „Rück- und Ausblick auf die Hierarchie von Mensch und Hund aus zwei Werken der deutschen Literatur der Jahrhundertwende : Theodor Fontanes Effi Briest und Thomas Manns Herr und Hund“. Il débutera une thèse d’études germaniques en septembre 2016 sous la direction dAurélie Choné, sur le sujet : Gemischte Gefühle. Konstruktion, Rolle und Wandel von Emotionen im menschlichen Verhältnis zu Wildtieren in der deutschsprachigen Literatur 1900-2000.
  • Hassina Imerzoukene, doctorante en urbanisme, co-tutelle internationale entre Philippe Hamman, UMR SAGE, Strasbourg & Tim Freytag, Lehrstuhl für Humangeographie Freiburg : thèse intitulée « Quand le tramway produit le quartier durable ? », portant sur l’aménagement des quartiers de Rieselfeld et Vauban à Freiburg. Page personnelle.
  • Marie Mangold, doctorante en sociologie, UMR SAGE, Strasbourg : participation à l’école d’été EUCOR Rhin supérieur 2012 en sciences de l’environnement, thèse sur « L’institutionnalisation du logement durable ? Les acteurs de logements éco-performants face aux injonctions à la durabilité », sous la dir. de Philippe Hamman. Page personnelle.
  • Anna Rauscher, doctorante Germanistik, Uni. Freiburg, thèse sur « Naturlyrik et 'Ecopoetry'» sous la direction de Evi Zemanek.
  • Gildas Renou, docteur en science politique (Rennes 1), post-doctorant à l’UMR SAGE, Strasbourg : responsable de l’ANR Jeunes chercheurs ‘Social movements for the transition towards a frugal society’ (Symbios, 2014-2017). Page personnelle.
  • Natalia Teuber, doctorante en études germaniques, EA 1341, Strasbourg, thèse sur : L’œuvre poétique de Georg Trakl : constellation dialectique et dépassement. Une relecture à partir de Georges Bataille et Emil Michel Cioran, sous la direction de Maryse Staiber.
  • Benjamin Thober, Uni. Freiburg, B.A. sur la réception littéraire de la catastrophe de Fukushima, M.A. en anthropologie sous la direction de Evi Zemanek, débutera une thèse en 2016-2017.
  • Annie Zdenek, docteure en Études germaniques, EA 1341, Strasbourg : étude des représentations et fonctions des courants ésotériques dans la littérature de langue allemande depuis le XVIIIsiècle, et en particulier de l’alchimie. Elle a contribué au Guide des Humanités environnementales co-dirigé par A. Choné, I. Hajek et P. Hamman (Septentrion, 2016) par une notice sur le feu.

 

Contacts

  • Philippe HAMMAN, Professeur de sociologie, UMR 7363 SAGE, porteur du projet : phamman[at]unistra.fr
  • Aurélie CHONÉ, Maître de conférences HDR en Études germaniques, EA 1341 Études germaniques, co-porteuse du projet : achone[at]unistra.fr