Flux RSS

Flux RSS

RASMUSSEN Anne

Professeur en histoire des sciences à l’Université de Strasbourg
Photo Anne Rasmussen

Fellow FRIAS – USIAS (Freiburg Institut for Advanced Studies - Institut d’études avancées de l’Université de Strasbourg) 2015-2017


Département d’histoire des sciences de la vie et de la santé (DHVS)
Université de Strasbourg, 4 rue Kirschleger, 67085 Strasbourg Cedex
Courriel : anne.rasmussen@unistra.fr
Tel : 03 68 85 40 96
Tel secrétariat : 03 68 85 40 78

Axes de recherche

Mots-clés : Histoire – Etudes sociales des sciences, Santé – Santé publique - Médecine – Thérapeutique - Première guerre mondiale

 

Choix de publications récentes

Ouvrages et direction d'ouvrages

Claire Fredj et Anne Rasmussen (dir.), « Guerre, santé, médecine 1830-1930 », Le Mouvement social, 257, octobre-décembre 2016.

Nicolas Beaupré, Heather Jones et Anne Rasmussen (dir.), Dans la guerre 1914-1918. Accepter, endurer, refuser, Paris, Les Belles Lettres, 2015.

Blondel, C. et Rasmussen, A. (dir.), Le corps humain et l’électricité. The human body and electricity, Annales historiques de l’électricité, 8, 2010.

Christian Bonah, Christophe Masutti, Anne Rasmussen et Jonathan Simon (dir.), Harmonizing Drugs : Standards in 20th-Century Pharmaceutical History, Paris, Editions Glyphe, 2009.

Boudia, S., Rasmussen, A. et Soubiran, S. (dir.), Patrimoine et communautés savantes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009.

Prochasson, C. et Rasmussen, A. (dir.), « Comment on se dispute. Les formes de la controverse », Mil neuf cent, revue d'histoire intellectuelle, numéro spécial, 25, 2007.

Bonah, C. et Rasmussen, A. (dir.), Histoire et médicament aux XIXe et XXe siècles, Paris, Editions Glyphe, 2005, 275 p.

Prochasson, C. et Rasmussen, A. (dir.), Vrai et faux dans la Grande Guerre, Paris, La Découverte, 2004, 360 p.

Articles et chapitres d'ouvrages

« Protéger la société de la guerre : de l’assistance aux ‘droits sur la nation’ » Editorial du dossier « Guerre et protection sociale », Revue d’histoire de la protection sociale, 9, 2016, à paraître.

« Jaurès, cent ans après. Note critique », Mil neuf cent. Revue d’histoire intellectuelle, 34, 2016, p. 233-243.

« Documenter la santé en guerre : l’Internationale sanitaire interalliée, 1915-1919 », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, 44, 2016, p. 103-118.

« L’arène internationale de la science (1860-1914) », in Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France xixe-xxe siècles, Paris, Le Seuil, 2016, p. 599-604.

« L’alimentation rationnelle du soldat » : les sciences de la nutrition à l’épreuve de la guerre », in Caroline Poulain (dir.), Manger et boire entre 1914 et 1918, Gand, Snoeck, 2015, p. 56-66.

« Sciences et guerres », in Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 3, dirigé par Christophe Bonneuil et Dominique Pestre : Le siècle des technosciences, Paris, Le Seuil, 2015, p. 46-65.

« La grippe : un problème pour l’action sanitaire internationale, 1889-1930 », in Soraya Boudia et Emmanuel Henry (dir.), La mondialisation des risques. Une histoire politique et transnationale des risques sanitaires et environnementaux, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 27-43

« The Spanish Flu », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil Society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 334-357 et 671-674.

Traduction en français : « La grippe espagnole », in Jay Winter (dir.), La Première Guerre mondiale. Volume III : Sociétés, Paris, Fayard, 2014, p. 369-391 et 797-800.

« Mobilising minds », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 390-417 et 675-678.

Traduction en français : « La mobilisation des esprits », in Jay Winter (dir.), La Première Guerre mondiale. Volume III : Sociétés, Paris, Fayard, 2014, p. 423-449 et 804-806.

« Science et progrès, des mythes pour la République ? », in Marion Fontaine, Frédéric Monier et Christophe Prochasson (dir.), La République démystifiée. Une contre-histoire de la IIIe République, Paris, La Découverte, 2013, p. 258-271.

« Civilian populations vs. Soldiers ? Public health and infectious diseases in France, 1914–1918 », Medizin, Gesellschaft und Geschichte, 31, 2013, pp. 95-118.

Avec Kaat Wils, « Sociology in a transnational perspective : Brussels, 1890-1925 », Revue belge de philologie et d’histoire – Belgisch Tijdschrift voor Filologie en Geschiedenis, 90, 2012, pp. 1273-1296

« Savoirs et pouvoirs médicaux au XIXe siècle », in Didier Sicard et Georges Vigarello (dir.), Aux origines de la médecine, Paris, Fayard, 2011, p. 170-183.

« Prevent or Heal, Laissez-faire or Coerce? The public health politics of influenza in France, 1918–1919 », In Tamara Giles-Vernick et Susan Craddock (eds.), Influenza and Public Health. Leaning from Past Pandemics, London, Earthscan, 2010, p. 69-83.

« "L’électrothérapie en guerre : pratiques et débats en France (1914-1920) », Annales historiques de l’électricité, 8, 2010, p. 73-91.

« Science and technology », in John Horne (ed.), A Companion to World War I, Oxford, Blackwell, 2010, p. 307-322.

« A corps défendant : vacciner les troupes contre la typhoïde pendant la Grande Guerre », Corps, revue interdisciplinaire, 5, 2008, p. 41-48.

« La règle et le consentement. Hygiénistes, médecins et militaires à l’épreuve du cadavre dans la Grande Guerre » in Georgio Cosmacini e Georges Vigarello (a cura di), Il medico di fronte alla morte (secoli XVI-XXI), Torino, Fondazione Ariodante Fabretti, 2008, p. 215-260.

« Réparer, réconcilier, oublier : enjeux et mythes de la démobilisation scientifique 1918-1925 », Histoire @ politique. Politique, culture, société, 3, 2007 [www.histoire-politique.fr]

« Dans l’urgence et le secret. Conflits et consensus autour de la grippe espagnole, 1918-1919 », Mil neuf cent, revue d’histoire intellectuelle, 25, 2007, p. 171-190.

Recherche : fonctions et programmes

  • Directrice de la revue Le Mouvement social (http://www.lemouvementsocial.net)
  • Membre du comité de rédaction de Mil neuf cent, revue d’histoire intellectuelle
  • Membre du comité éditorial de la Revue historique des armées, depuis 2014
  • Membre du Comité directeur du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne
  • Membre du conseil scientifique du Service historique de la Défense
  • Membre du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale
  • « Construire une histoire de la santé publique », séminaire de master et doctorat, Ecole des hautes études en sciences sociales, Paris, avec Patrice Bourdelais (EHESS), 2012-2016

 

Programmes de recherche en cours

 

Groupe de recherche joint FRIAS-USIAS, 2015-2017

 Soldiers out of control: An entangled history of accidents in the French and German military, 1920-1970

La multiplication récente des interventions militaires menées par les Etats européens sur différents théâtres d’opérations ont mis en lumière la vulnérabilité des armées du fait d’événements « indésirables » extérieurs aux combats, au premier rang desquels les accidents. Notre projet de recherche FRIAS-USIAS a pour objet l’historicité de la notion de risque dans la sphère militaire, questionnée à partir des accidents de tous types qui y surviennent. Ceux-ci constituent un problème permanent, inscrit dans la durée, mais constamment redéfini. En prenant pour observatoire la sphère militaire - en temps de paix et en temps de guerre -, saisie comme institution sociale singulière et essentielle à compréhension du XXe siècle, nous inscrivons l’histoire des accidents dans une large perspective. En plaçant la focale sur la France et sur l’Allemagne au cours de la période 1920-1970, et sur les interactions de leurs armées entre paix et guerre, notre projet entend développer une histoire croisée permettant de saisir, au plus près du terrain empirique et des sources relatives aux accidents, la constitution, l’interprétation et la régulation du risque militaire.

 

Programme Idex « Culture, sciences et société » 2015-2016

Strasbourg médical.

Conception et développement d’une visite guidée et outils documentaires tout public du patrimoine universitaire et hospitalier de Strasbourg.

Le projet a pour objet de contribuer à la publicisation du site historique et du patrimoine universitaire médical et hospitalier de l’Université de Strasbourg par l’organisation de plusieurs parcours de visites guidées publiques des lieux historiques de la recherche, de l’enseignement et de l’hospitalisation dans la ville.