Flux RSS

Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Bases de données Elites européennes

Bases de données Elites européennes

Les bases de données Elites européennes

SAGE développe un ensemble de bases de données sur les Elites européennes (principalement députés européens, commissaires européens, directeurs généraux et directeurs généraux adjoints de la Commission européenne). Ces bases s’inscrivent dans un programme de recherche sur les personnels de l’Europe politique initiés au sein du Groupe de Sociologie Politique Européenne (GSPE – équipe de l’UMR PRISME jusqu’en 2012), notamment dans le cadre du programme de recherche « élites européennes »  coordonné par Didier Georgakakis et Marine de Lassalle (2001)). En constant développement, elles constituent des outils uniques de compréhension des processus qui concourent à la construction politique de l’Europe mobilisés par un ensemble de chercheurs de l’axe 1 Transnationalisation des élites et reconfigurations des espaces transnationaux (V. Lepaux, H. Michel, S. Michon, C. Monicolle, C. Pellen notamment). Elles participent également à la formation à la recherche, en étant mobilisés dans le cadre d’enseignements de Masters adossés à l’UMR SAGE (Master 2 Sciences sociales du politique et Master 2 Politiques européennes), et dans le cadre de mémoires de recherche sur le Parlement européen par des étudiants de ces Masters.

Les bases de données sur les députés européens permettent d’appréhender les transformations du recrutement social et politique des parlementaires européens depuis la première élection au suffrage universel en 1979, et les logiques de spécialisation et de division du travail en son sein (Beauvallet, Michon, Lepaux, Monicolle, Boelaert). Elles sont également utiles dans l’étude de certains groupes d’acteurs du Parlement. En se focalisant sur les membres des délégations polonaises depuis 2004, C. Pellen pose les premiers jalons d’une recherche sur la transformation du champ de l’Eurocratie à la suite des élargissements des années 2000. Le devenir des parlementaires européens non réélus et la carrière de lobbyistes qu’empruntent certains d’entre eux est étudié par H. Michel et V. Lepaux. Enfin, une autre perspective originale d’analyse des logiques de représentation au niveau européen est adoptée par S. Michon dans le cadre de son étude de l’organisation et de la composition des entourages des parlementaires.

 

A. Base de données sur les postes occupées au Parlement européen par l’ensemble des députés européens depuis 1979

Cette base de données recense l’ensemble des individus ayant siégé au PE depuis 1979 (N=3614). Elle comprend, pour chaque député, des informations biographiques sommaires (date et lieu de naissance, pays d’origine, date de décès) et l’historique détaillé des fonctions occupées au Parlement (fonctions en commissions et sous-commissions, dans les groupes politiques ou au Bureau du Parlement, avec date de début et de fin). Elle a été construite par Julien Boelaert à partir d’une récolte automatisée de l’ensemble des données disponibles sur le site officiel du Parlement européen (http://www.europarl.europa.eu). Des données similaires avaient été précédemment récoltées et rendues disponibles par une autre équipe de chercheurs (Høyland, Sircar et Hix 2009), mais la présence de plusieurs scories dans cette base a conduit à reprendre l’intégralité du travail de récolte et de nettoyage (de nombreux identifiants de députés y sont erronés, et les positions antérieures à la première élection au suffrage universel, en 1979, en sont absentes). La récolte a consisté en trois étapes : le téléchargement de l’ensemble des fiches personnelles, l’extraction des informations pertinentes en format tableur (au moyen du langage de requêtes XPath), et le nettoyage des chaînes de caractères obtenues (suppression des espaces ou caractères spéciaux en début et fin de chaîne, etc.). L’ensemble de la récolte et du nettoyage a été effectué sous R. Sur le même modèle que la base Høyland, elle sera mise à disposition sur un serveur prochainement.

 

B. Bases prosopographiques

Afin d’avoir des informations détaillées sur les parlementaires, plusieurs bases de données de type prosopographique ont été construites. Elles permettent d’identifier, pour un ensemble de parlementaires, diverses propriétés sociales (âge, sexe, nationalité, formations et diplômes, etc.) et politiques (groupes, etc.), ainsi que des éléments de carrière professionnelle et politique (postes occupés). Les données ont été recueillies à partir des fiches biographiques mises en ligne sur le site du Parlement européen et de sources secondaires disponibles sur l’Internet comme les informations sur des sites ou blogs personnels, de partis ou de groupes politiques, d’autres assemblées locales ou nationales au sein desquelles les députés ont pu être élus, de sites non officiels tels que Wikipédia ou des organes de presse. Ont également été recueillies des données relatives à la position et à l’activité des députés (appartenance à un groupe politique et à une commission, fonction de direction au PE ou sein d’un groupe ou d’une commission, nombre de rapports remis, d’interventions en séance, etc.).

 

         1. Députés européens des 7ème et 8ème législatures (N=1246). Cette base de données concernent l’ensemble des députés européenes des 7ème et 8ème législatures (N=1246) a été conçue dans le but d’analyser les trajectoires professionnelles des acteurs, celles menant aux fonctions européennes comme celles leur faisant suite. En 2015, le devenir de 495 députés non réélus aux élections de 2014 a ainsi été renseigné. La base a été conçue en 2014 par Victor Lepaux, la collecte des données et leur codage ont été effectués par Victor Lepaux, Céline Monicolle, Gomatee Lahsen et Grégory Hû avec la collaboration de Sébastien Michon.

    

          2. Députés européens de la 1ère législature et la 6ème législature. Ces deux bases de données, constituées par Willy Beauvallet et Sébastien Michon en 2007, concernent les députés européens de la 1ère législature (1979-1984) (N=483) et de la 6e législature (2004-2009) (N=785).

 

          3. Députés européens élus en France sur les sept premières législatures (1979-2014). Cette base porte sur les caractéristiques des députés européens élus en France entre 1979 et 2014 (N=470). Une petite partie des élus qui n’ont jamais siégé au Parlement n’ont pas été inclus dans la base (à l’image de François Hollande et Nicolas Sarkozy, tête de listes aux élections de 1999 qui ont démissionné quelques jours après l’élection). Constituée par Willy Beauvallet et Sébastien Michon en 2003, elle a été régulièrement mise à jour avec les élus entrants, puis complétée en 2015 du point de vue des carrières électives grâce à la saisie de Sacha Dalis (financement Idex, Investissements d’avenir, projet DataParl).

 

Avertissement : ce site Web comporte des informations nominatives concernant notamment les élus et les hauts fonctionnaires des institutions européennes. Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en ligne sur ce site. Pour exercer ce droit adressez-vous à Victor Lepaux (victor.lepaux@misha.fr) ou à l'administrateur du site.