Flux RSS

Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Dernières parutions : The Political Uses of Governance - Studying an EU White Paper

The Political Uses of Governance - Studying an EU White Paper

The Political Uses of Governance

GEORGAKAKIS Didier, DE LASSALLE Marine, (eds.), The political uses of gouvernance, Studying an European white paper, Barbara Budrich, 2012.

L'expression de gouvernance européenne est aujourd'hui l’une des plus employées pour décrire le système politique et administratif complexe de l’UE. Plus encore, cette gouvernance qu’il faut dit-on renforcer ou assouplir, mais toujours transformer, est devenue l’un des lieux communs des prises de position ou commentaires sur l’UE dans le contexte de la crise de la zone euro : la crise économique ne serait-elle pas, "au fond" ou comme « en dernière analyse » une crise de la gouvernance européenne ?

Mais quel est au juste le sens de ce terme? Quand et à la faveur de quoi cette notion de "gouvernance européenne" est-elle apparue dans le débat, et quel est le fond de sa consistance : s'agit-il d'un mot valise, d'une idéologie, d'une philosophie commune de l'Europe, d'une prophétie visant à faire advenir de nouvelles pratiques du pouvoir dans le contexte européen? A quelles réalités renvoie plus largement son usage croissant? De quoi est-il plus largement le révélateur ?

Pour le comprendre, les chercheurslysant le processus de fabrication et la réception de ce livre blanc et de son contenu, ils éclairent les enjeux politiques et les définitions différentes dont ce concept a été investi dans les cercles des institutions européennes à Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg, des capitales européennes, comme sur le terrain des sociétés civiles européennes et des politiques réunis dans cet ouvrage reviennent sur le livre blanc sur la nouvelle gouvernance publié par la Commission européenne en 2001. En analocales en France, en Allemagne ou en Grande-Bretagne. En revenant sur la conjoncture critique du tournant de l’après-Delors dans laquelle le « concept » a pris forme, ils mettent ainsi à jour la genèse d’un ensemble de principes et d’instruments devenus aujourd’hui dominants et s’interrogent plus largement sur les enjeux et les limites qui président tant à l’organisation du pouvoir qu'à la définition d’un sens commun de l’Europe.

Pour en savoir plus : télécharger la couverture de l'ouvrage (PDF)