Flux RSS

Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Membres   >   Post-doctorants

RENOU Gildas

Docteur en science politique de l’Université Rennes-1Photo Renou
Chercheur post-doctoral à l’Université de Strasbourg
Chercheur associé du CRAPE (Université Rennes-1)


MISHA
5, allée du Général Rouvillois
67083 STRASBOURG
Courriel : renou.gildas@club-internet.fr
Bureau 253 - téléphone : 03 68 85 63 94


Axes de recherche

Membre de l'axe 3 de l'UMR SAGE "Mutations des formes de revendications collectives en Europe".

Axes de recherche : Les contestations sociales et environnementales en Europe, Les mouvements sociaux de transition écologique, Sociohistoire des idées politiques ; Problèmes publics et controverses sociotechniques ;  Sociologie de la communication, Approche ethnographique du politique, Histoire des sciences humaines et sociales ; Anthropologie politique ; Politique du vivant ; Sociologie politique de la valeur ; Emotions et sensibilisations politiques ;

Mots-clés : Environnement ; Syndicalisme salarié ; Politisation ; Action collective contestataire ; Sociologie politique des institutions ; Sciences et société ; Transition écologique, Décroissance ; Sobriété volontaire ; Ecologie politique, Economie écologique ; Soutenabilité sociale et environnementale ; Communs et communauté de coopération ; sciences et techniques, Engagement(s).  

Responsable du programme ANR SYMBIOS (ANR-14 n°CE003-0005).
« Les mouvements de transition vers une société frugale. Sensibilisation, transmission de savoirs, expérimentations sociotechniques et communautés de coopération ».
Programme mené avec Laura Centemeri, sociologue (CNRS / CEMS).


Publications

Ouvrage

  • à paraître septembre 2017 : La compagnie des insoumis. Approche mésopolitique des pratiques syndicales à SUD-PTT

Articles et chapitres d'ouvrages

  • 2017 : avec Laura Centemeri, « Métabolisme social et langages de valuation. Apports et limites de l’économie écologique de Joan Martinez-Alier à la compréhension des inégalités environnementales », in Larrère Catherine, dir., Penser les inégalités environnementales.
  • 2017 (soumis) : « De la fusion des conscience aux arts de composition politique. La mobilisation de l’attention émotionnelle dans les mouvements sociaux », Politix. Travaux de sciences sociales du politique.
  • 2017 (soumis) : « Au-delà des “représentations du risque”. L’apport d’une sociologie des attestations dans la compréhension des alertes sanitaires et environnementales », numéro thématique “La nocivité des ondes électromagnétiques et des pesticides” dirigé par E. Lambert-Abdelgawad (CNRS).
  • 2016 : « La relation, l’incertitude et la contestation politique. Limites de l’anthropologie d’Arnold Gehlen pour la sociologie des institutions », Revue du MAUSS, n°47 : « Au commencement était la relation ».
  • 2014 : Cinq entrées dans : Elisabeth Lambert-Abdelgawad & Hélene Michel, dir, Le Dictionnaire des acteurs de l’Europe, Éditions Larcier. Edition anglaise : Peter Lang, 2015. Altermondialistes / Alterglobalists,  Partis verts/ Green parties, Mouvements environnementalistes, Table ronde des industriels/ ERT of Industrialists  (avec Y. Vassalos), Mouvements pour la transparence (avec Y. Vassalos).
  • 2010a : “L’enjeu de la désaffiliation au travail à partir d’un cas français : les salariés de l’entreprise France Télécom”, Problèmes sociologiques, Institut de sociologie de Sofia, Bulgarie, n°1-2, p. 153-168 (traduction en bulgare par Liliana Deyanova).
  • 2010b : « Les laboratoires de l’antipathie. À propos des suicides à France Télécom », Revue du MAUSS, n°35 (« La gratuité : éloge de l’inestimable »), La Découverte, p. 151-162.
  • 2010c : « La découverte ou l’ignorance. Opérateurs de conversion biographique et formalisation des identifications militantes », in M. Surdez, B. Voutat & M. Voegtli, dir. : Identifier - s’identifier : études sur les identités sociales et politiques, Lausanne, Editions Antipode, p. 109-132.
  • 2010d : « Quelque chose comme un sujet. Sociologie de la pratique face à l’inscription sensible de la personne », in Corcuff Ph., Le Bart Ch., & Singly, F. de, dir., L’individu aujourd’hui. Regards croisés des sciences sociales et de la philosophie, Presses Universitaires de Rennes (coll. Res Publica), p. 331-344.
  • 2009 : « Sociabilit(é)s » : Fillieule O., Mathieu L. & Péchu C., dir., Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences-Po, 2009, p. 502-510.
  • 2005 : « Désappareiller la politique. Syndicalisme de contre-pouvoir et dévaluation du politique », in Arnaud L., & Guionnet Ch., dir., Les frontières du politique. Enquêtes sur les processus de politisation et de dépolitisation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, pages 135-170.
  • 2003 : « L’institution à l’état vif. Moments de sociabilité et structuration organisationnelle dans un syndicat de salariés », Politix. Revue des sciences sociales du politique, Fréquentations militantes, n°63, 2003, pages 53-77.
  • 1999 : avec J. Siméant & alii, « Y-a-t-il des nouveaux mouvements militants  ?, Mouvements, n°3, 1999.

Recensions

  • 2009 : A propos de : La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres d’appels de Josiane Boutet, dans Mots. Les langages du politique, n°90, juillet 2009, p. 136-141.
  • 2008 : A propos de : L’action au pluriel. Sociologie des régimes d’engagement de L. Thévenot. Recension parue dans la revue Politix, Revue des sciences sociales du politique, n°80, p. 197-205.
  • 2003: A propos de : Making Sense of Social Movements de Nick Crossley, Open University Press, Political Studies Review, 1 (2), p. 200 et s.
  • 2002 : A propos de Retour sur la condition ouvrière de Stéphane Beaud et Michel Pialoux, Fayard, Politix, Revue des sciences sociales du politique, n°57, pages 215-220.

Autre notice bibliographique

2012 : Thèse de doctorat de science politique : Dynamogénie de l’action collective contestataire. Logiques d’institution et arts de composition dans une organisation syndicale contemporaine, 685 p., préparée sous la dir. Bastien FRANÇOIS, Professeur de science politique, Université Paris 1,à la Faculté de droit et de science politique de l'Université Rennes 1, 23 juin 2012. Jury : Jean-Philippe HEURTIN, Professeur de science politique, Université de Strasbourg, Laurent THÉVENOT, Directeur d’études à l’EHESS, Administrateur de l’INSEE, Sophie BÉROUD, Maître de conférences en science politique, Université Lumière – Lyon II, Catherine COLLIOT-THÉLÈNE, Professeur de philosophie, Université Rennes 1, Erik NEVEU, Professeur de science politique, IEP de Rennes.

Communications

  • 2017a, « L’humain et le plus-qu’humain. Les implications politiques de ‘l’éthique sauvage’ de David Abram et Paul Shepard », Section thématique n°76, « Contributions et perspectives critiques des éthiques environnementales dans la pensée politique : théories, pratiques et activités politiques », Congrès de l’Association Française de Science Politique, Montpellier (10‐12
 juillet
 2017).
  • 2017b, « Les conversions à l’agro-écologie. Pistes d’analyse à partir de la figure et des récits de Pierre Rabhi », Journée d’étude Imaginaires, pratiques et politiques des agricultures alternatives organisée par Jean Foyer (CNRS) et Elise Demeulenaere (CNRS), Muséum National d’Histoire Naturelle (Prog. ANR « Institutionnalisation des agro-écologies »), Paris, 30 mars 2017.
  • 2016a, « Une nouvelle donne ? Les reconfigurations des relations entre sciences humaines et sciences de la nature à l’âge de l’anthropocène, communication à la Journée d’étude CIERA Circulations et renouvellement des savoirs sur la nature et l’environnement en France et en Allemagne : questionner les Humanités environnementales, 25 novembre 2016, Université de Strasbourg.
  • 2016b, « Apprivoiser l’incertitude de la condition humaine. Le paradoxe de l’anthropologie philosophique d’Arnold Gehlen », Séminaire Anthropologie générale et philosophie, coordonné par F. Flahault, F. Dingremont, J. Jamin & L. Vinciguerra, EHESS, Paris, 16 février.
  • 2016c, « Une nouvelle donne ? Les reconfigurations des relations entre sciences humaines et sciences de la nature à l’âge de l’anthropocène, communication à la Journée d’étude CIERA Circulations et renouvellement des savoirs sur la nature et l’environnement en France et en Allemagne : questionner les Humanités environnementales, 25 novembre 2016, Université de Strasbourg.
  • 2016d, « Apprivoiser l’incertitude de la condition humaine. Le paradoxe de l’anthropologie philosophique d’Arnold Gehlen », Séminaire Anthropologie générale et philosophie, coordonné par F. Flahault, F. Dingremont, J. Jamin & L. Vinciguerra, EHESS, Paris, 16 février.
  • 2016e, “The Art of Binding Heterogeneous Topics. Understanding the Emergence of a New International Academic Field: Ecological Economics”, Colloque (Dis)connecting Circuits Affecting the Production of Knowledge in the Social Sciences, Institut für Soziologie, Université Albert-Ludwig, Freiburg-im-Brisgau (Allemagne), 16-18 mars 2016.
  • 2015a : « L’interpellation des pouvoirs publics par les lanceurs d’alerte en France. Un panorama des approches sociologiques », in Journée d’Etude Sur la nocivité des pesticides et des ondes électromagnétiques. Les acteurs face à l’état des
  • 2015b, avec Laura Centemeri, “How to make “emplaced valuation” matter in processes of political and economic regulation. Understanding the social movement for sustainable degrowth through a pragmatic sociology of valuation”, 2nd European Pragmatist Conference, Paris, EHESS & ENS, 9-11 septembre 2015
  • 2015c, avec Laura Centemeri « Understanding the sustainable degrowth movements critique of capitalism through a sociology of the plurality of modes of valuing the environment », Conférence européenne “Valuation & Evaluation”, organisé par l’Institut Marcel Mauss, Paris, EHESS, 9-10 décembre 2015.
  • 2015d, avec Laura Centemeri, “Un lieu pour expérimenter la ‘bascule environnementale’. L'apport d'une sociologie de la valuation à la compréhension des mouvements de sobriété volontaire », communication au colloque Comment penser l’anthropocène ? Anthropologues, philosophes et sociologues face au changement climatique, colloque coordonné par Ph. Descola & C. Larrère, Collège de France, 5-6 novembre 2015. 
  • 2015e, “La place des arguments bioéconomiques dans le débat savant pour des sociétés post-croissance”, communication présentée au Congrès de l’Association Française de Science Politique, Aix-en-Provence, 22-24 juin 2015 ; Section thématique n°26 “Démocratie sans croissance. Théories, institutions et pratiques”, animée par M. Szuba et L. Semal
  • 2015f, « L’émergence improbable de la fédération syndicale SUD-PTT. La dynamogénie, un opérateur de catalyse dans les processus d’action collective », Communication présentée au VIème Congrès des Associations francophones de Science Politique (CoSPof), Section Thématique n°32 : « Le concept d’émergence, un outil analytique pour la science politique », organisée par Laurent Jeanpierre (Université Paris-8, Labtop-CRESPPA) et Hervé Rayner (Université Lausanne), 5-7 Février 2015, Lausanne. 
  • 2015g, “La valeur comme enjeu politique dans l’histoire des répertoires des contestations du capitalisme”, Séminaire Dynamique de la Valeur. Explorations sociologiques et philosophiques, EHESS, Paris, 15 décembre 2015.
  • 2014, avec Laura Centemeri (CNRS): “All the Things You Are. How to Investigate Sociologically Human Dependence on Familiar Things and Places" Research Committee "How to Think Methodology without Notion of Object nor Subject?", XVIIIème Congrès mondial de l’International Sociological Association (ISA), Yokohama (Japon), 13-19 juillet 2014. 
  • 2014b, avec Laura Centemeri  (CNRS / CEMS) « Incapacité de raisonner et capacité de résonance. Jalons d’une recherche sociologique », 16 avril, Journée d’étude sur « L’incapacité dans la philosophie et les sciences sociales », organisée par Ernst Wolff (Université de Pretoria (Af.S) et Johann Michel (CEMS). 
  • 2014c, “Social institutions as conceptual rails against modern relativism. Peter Berger's sociological use of Arnold Gehlen's philosophical anthropology”, Journée d’Etude “Relevant factors for acceptance and rejection of travelling texts in the social sciences” organisée par Wiebke Keim & Barbara Riedel, Albert-Ludwig University of Freiburg (Allemagne) à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace, Strasbourg, 13-14 février 2014 (BMBF-Project « Universality and acceptance potential of social science knowledge») 
  • 2013a, “The political fragility of common supports in the public controversies. Reflections based on ethnographical fieldwork realized among a French trade-union”, communication pour le colloque international « Changing political engagements: populism, participation and social media » organisé par le Helsinki Research Group for Political Sociology (Risto Alapuro, Markku Lonkila, Eva Luthakallio & Nina Eliasoph), Tampere (Finlande), 10-11 mai 2013.
  • 2013b, “Les institutions dans leur biotope. Pour une compréhension écologique des oppressions institutionnelles contemporaines”, communication présentée au Congrès de l’Association Française de Sociologie, Nantes, 2 septembre 2013 (réseau thématique n°40).
  • 2011, « Introduction générale » à la section thématique : « Le pouvoir de la croyance. Statut explicatif d'un concept problématique /The power of beliefs. On the epistemological and empirical status of a problematic concept”, Congrès de l’Association Française de Science politique, Strasbourg. 
  • 2009b, "Politisation des corps, politisation du sens. Des socialisations pratiques aux figurations imaginaires", lundi 11 mai 2009. Communication au séminaire Politisations comparées : sociétés musulmanes et ailleurs…, coordonné par M. Aït-Aoudia, M. Bennani-Chraibi, J.-G. Contamin.
  • 2008a, « Enonciations, véridictions et médiations. Les modes de saisie des discours dans la sociologie de Bruno Latour », communication présentée au séminaire de l’axe 3 du Groupe de sociologie politique européenne (GSPE – PRISME), Strasbourg, MISHA, 27 mai 2006.
  • 2008b, « L’individuation muette. Sociologie de la pratique et sentiment de soi », communication présentée au colloque international Individualisme et individualités contemporaines. Regards croisés des sciences sociales et de la philosophie, Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, organisé par le CRAPE (CNRS / Université Rennes-1) et le CERLIS (Université Paris – René Descartes) et le SOPHIAPOL (Paris X-Nanterre), les 13-21 juin 2008.
  • 2007a : « Les traditions d’études du syndicalisme des salariés en France et en Suisse. Quelques repères de comparaison», séance du 22 mars 2007 du séminaire du CRAPUL à l’Institut d’Etudes Politiques et Internationales de Lausanne (Suisse). Avec Bernard Degen, historien, professeur à l’Université de Bâle. 
  • 2007b : « La représentation syndicale en pratiques. Pistes pour l’étude des connaissances politiques par corps », communication présentée à l’atelier n°12 “La communication pratique », organisé par O. Philippe et E. Neveu, IXème Congrès de l’Association Française de Science politique (AFSP), Toulouse, 5-7 septembre 2007.
  • 2007c : « La contestation du néolibéralisme dans l’Union syndicale Solidaires (1995-2007) », Table ronde organisée par Raisons d’Agir, le Centre de recherches politiques de la Sorbonne (CRPS) et l’Institut de recherche de la FSU (coord. Bertrand Geay & Laurent Willemez), Université de la Sorbonne (Paris), 14 décembre 2014.
  • 2006a : « La défense du statut, un enjeu paradoxal de mobilisation syndicale. Le cas de la fédération SUD des PTT (1989-1999) », communication à la journée d’étude Les salariés d’exécution à statut en France. Histoire et sociologie, 28 novembre 2006, Université de Nantes et CENS (Centre Nantais de Sociologie), organisée par M. Cartier, J.-N. Retière et Y. Siblot.
  • 2004 : « La sociologie et le problème de l’assignation institutionnelle des personnes. L’héritage de Durkheim en débat », Les effets identitaires des institutions. Journée d’Etudes du 13 mai 2004, « Esprit de corps, appartenances professionnelles et mobilisations », CRAPE, Institut d’Etudes politiques de Rennes.

    Responsabilités scientifiques

    • Depuis 2014, responsable du Programme «SYMBIOS» (programme Jeune chercheur soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche ; CES 3 « Interactions Homme-environnement »)
    • Responsabilité de séminaires de troisième cycle (à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales).
    • Depuis décembre 2014 : coordination avec Laura Centemeri (CNRS - CEMS) et Laurent Thévenot (Centre Simmel, Administrateur INSEE) du séminaire « Tester, attester et protester. Sociologie et politique du proche », séminaire EHESS (mention sociologie), Paris. Séminaire organisé dans le cadre du programme SYMBIOS).
    • Depuis novembre 2015 : coordination avec Laura Centemeri (CNRS - CEMS) et Johann Michel (Université de Poitiers / CEMS) du séminaire « Dynamique de la valeur », séminaire annuel EHESS (mention sociologie et philosophie), Paris. Séminaire organisé dans le cadre du programme SYMBIOS.
    • 2015 : Organisation, avec V. Anquetin, G. Hû, L. Odasso, E. Reungoat, P.-E. Weill, des Journées d’Etudes « Territoires d’élection(s). Les espaces politiques en recompostition ». Manifestation scientifique avec appel à communications et évaluation, Maison Inter-universitaire des sciences de l’Homme d’Alsace, 19-20 novembre 2015, Strasbourg. Publications des actes à paraître dans la revue Pôle Sud et dans un ouvrage aux PUR.
    • 2011 : Organisation, avec Antoine Vion (LEST - Université Aix-Marseille II), de la Section thématique n°49 : « Le pouvoir de la croyance. Statut explicatif d'un concept problématique », Congrès de l’Association Française de Science politique, Strasbourg, 31 août - 1er septembre 2011.
    • 2004 : Organisation des Journées d’études sur Les effets identitaires des institutions, en collaboration avec Lionel Arnaud, sociologue (Université Rennes-1). Deux journées : le 29 avril 2004 (« Les territoires de l’identité. Symboles et situations ») et le 13 mai 2004 (« Esprit de corps, appartenances professionnelles et mobilisations »), UMR CRAPE & IEP de Rennes.