Flux RSS

Flux RSS

Home
Accueil   >   Dernières parutions : Mégalithismes vivants et passés : approches croisées

Mégalithismes vivants et passés : approches croisées

sous la dir. de Christian Jeunesse, Pierre Le Roux, Bruno Boulestin

Oxford (England), Archaeopress Publishing Ltd, x + 294 p., 63 pl. couleur, contributions en français et en anglais, disponible en version papier et en version électronique, ISBN 9781784913458. Epublication ISBN 9781784913465. 

 

Actes des tables rondes organisées à l’Université de Strasbourg (MISHA, avec les laboratoires SAGE et ARCHIMEDE) le 22 mai 2014 « La place des modèles ethnologiques dans l’interprétation du mégalithisme néolithique européen » (organisée par Christian Jeunesse et Pierre Le Roux), et le 19 mai 2015 « Les mégalithismes vivants du sud de l’Ethiopie. Approches ethno-archéologiques » (organisée par Christian Jeunesse, Pierre Le Roux, Jean-Paul Cros, anthropologue, UMR CNRS 7041 ArScAn, Nanterre, et Roger Joussaume, archéologue, directeur de recherche émérite au CNRS)

 

Résumé

Les monuments mégalithiques de l’Europe néolithique ont longtemps été considérés comme des copies grossières des architectures monumentales des premières civilisations du Proche-Orient et de Méditerranée orientale. Lorsque la datation au carbone a remis en question ce modèle diffusionniste, les spécialistes ne pouvaient plus que se demander poourquoi et comment ces sociétés néolithiques, habituellement considérées comme petites « communautés villageoises », ont pu ériger de tels monuments. Dans le but de répondre à ces questions et de rechercher des explications dans le contexte social, politique ou religieux de sociétés vivantes ou subactuelles qui construisent de façon mégalithique, le cadre ethnologique a été choisi comme base de référence.

Ce volume collectif est composé des contributions de préhistoriens et d’ethnologues à deux tables rondes interdisciplinaires organisées à Strasbourg en mai 2014 et mai 2015. Leur objectif était, à l’aide d’études de cas et de travaux de synthèse, d'étudier comment les modèles issus de l’observation de sociétés mégalithiques « vivantes » ont été utilisés pour tenter d’éclairer le fonctionnement de sociétés néolithiques européennes, des problèmes épistémologiques mis à jour par cette transposition, et la pertinence des explications archéologiques basées sur l’ethnologie. L’ouvrage comporte trois parties. La première concerne des réflexions méthodologiques, la seconde s’intéresse à des mégalithismes « vivants » dans l’archipel indonésien, et la troisième à des mégalithismes récents en Ethiopie.



Coordinateurs:

Christian Jeunesse est professeur d’archéologie préhistorique, Université de Strasbourg, Institut des Antiquités nationales, Faculté des Sciences historiques, membre de l’Institut Universitaire de France et membre du laboratoire ARCHIMEDE, UMR 7044 CNRS & Unistra.

 

Pierre Le Roux est ethnologue, professeur à l'Institut d’ethnologie, Faculté des Sciences sociales, Université de Strasbourg, et membre du laboratoire SAGE, UMR 7363 CNRS & Unistra.

 

Bruno Boulestin est anthropologue biologique, Université de Bordeaux, membre de l'équipe “Anthropologie des populations passées et présentes” (A3P) du laboratoire PACEA “De la Préhistoire à l’Actuel, Culture, Environnement, Anthropologie”, UMR 5199 CNRS & Univ. de Bordeaux.