Flux RSS

Flux RSS

Home
Accueil   >   Programmes / contrats de recherche   >   Projets d'excellence   >   Idex   >   Projet CONSENS

Projet CONSENS

Projet CONSENS « Le consensus en santé et en environnement : Analyse de la construction d’une pratique en contexte d’incertitude scientifique »

(2018-2020)


Responsables scientifiques : Sophie Gambardella (SAGE, CNRS-Université de Strasbourg) et Nils Kessel (SAGE, Université de Strasbourg)

 

Résumé du projet : 

 

Aux modalités de prise de décision classiques, que sont le vote à la majorité ou encore l’unanimité, vient parfois se substituer aussi bien sur la scène internationale qu’à l’échelle nationale, le consensus. Si sur la scène internationale, le droit produit est dit consensuel dans la mesure où il repose sur le consentement de l’Etat, il n’est pas pour autant un droit du consensus. Le terme de consensus semble recouvrir plusieurs réalités dans les sciences humaines et sociales. Il renvoie parfois simplement à une convergence des opinions, il est d’autre fois plus prescriptif lorsqu’il est, par exemple, utilisé par un organe décisionnel pour adopter une décision. Par ailleurs, le consensus est souvent accompagné d’un qualificatif dans la littérature doctrinale, il peut ainsi être question de consensus scientifique, de consensus normatif ou encore de consensus décisionnel. Que le consensus soit scientifique ou encore décisionnel, le recours à sa pratique est de plus en plus prégnant dans les domaines sanitaires et environnementaux et alors que les études sur la notion de consensus occupent toujours une place de choix dans la doctrine, la nébuleuse qui entoure sa construction ne se dissipe pas, comme en attestent les débats passionnés qui animent la littérature sur ce sujet. Pourquoi le consensus est-il alors facteur de dissensus ? Au croisement du droit international, européen et de l’histoire des sciences, des relations internationales, de l’analyse des politiques publiques, et de la sociologie, ce projet consistera à analyser les conditions, les manifestations et les effets du consensus dans les processus décisionnels entendus au sens large c’est-à-dire aussi bien scientifiques, politiques que normatifs au travers de l’analyse de deux terrains de recherche plongés au cœur de l’incertitude scientifique : l’environnement et la santé.