Si vous ne voyez pas ce message, visualisez-le sur votre navigateur

Parutions

MICHEL Hélène (dir.), "Politiques de transparence", Revue française d'administration publique, 2018/1 (N° 165), 234p.

Critère de qualité de la gouvernance pour les uns, substitut à l’élection et à la logique de représentation pour les autres, la transparence est au cœur de nombreux débats.
La récente multiplication de dispositifs contraignants et ambitieux se réclamant de l’objectif de transparence, en France comme au niveau européen ne peut laisser indifférent. Cela concerne en particulier la logique qui les sous-tend, leur modalité de fonctionnement, ainsi que les effets attendus.
La dernière livraison de la Revue française d'administration publique analyse ces différentes dimensions en montrant leurs implications sur les pratiques administratives et politiques.
Au-delà de la diversité des problèmes que la transparence est censée résoudre (lobbying, conflits d’intérêt, probité, fraude financière, responsabilité…), les cas étudiés apportent un éclairage utile sur les enjeux que l’injonction à la transparence pose dans un cadre démocratique.

En savoir plus

François Steudler, sociologue de la santé, Recueil de textes publiés par François Steudler, sélectionnés et présentés par Nicoletta DIASIO, Philippe HAMMAN, Pascal HINTERMEYER, Presses Universitaires de Strasbourg, 2018, 440 p.

 « De la même manière qu'il existe une sociologie politique et une sociologie économique […], il y a une sociologie de la santé dans la mesure où le système sanitaire, la médecine et les questions de santé exercent une influence très forte sur un secteur entier de l'activité humaine et sur les comportements sociaux. L'émergence de la sociologie de la santé est ainsi fortement liée à l’apparition de questions concrètes que la société pose aujourd’hui à divers spécialistes, et notamment au sociologue, en matière de santé. L’extension des techniques et des sciences médicales, la spécialisation incessante de la médecine, l’essor des organisations de soins, le développement des besoins de santé, toutes ces transformations qui ont entraîné une croissance très forte des coûts et induisent des choix souvent difficiles à tous les niveaux du système social ont brisé l’espoir que les professionnels de santé résoudraient d’euxmêmes les problèmes sanitaires. Il en résulte qu’on fait de plus en plus appel, à côté d’économistes et de gestionnaires, de juristes, de psychologues, etc., à des sociologues ».

François Steudler, « Genèse et développement de la sociologie de la santé », Schweizerische Zeitschrift für Soziologie / Revue suisse de sociologie, 18 (2), 1992, p. 280-281.

En savoir plus

 

LAMINE Anne-Sophie, Identités religieuses et monde commun.
Penser les idéaux, les attachements et la participation sociale avec John Dewey, L’Harmattan, Collection « Logiques sociales », 2018, 242 p.

Le religieux est-il un risque pour l'intégration sociale ? Croire est-il un engagement qui ne laisse pas de place au doute ? Le religieux est-il un phénomène social comme un autre ? Pour cerner les relations entre identités religieuses et monde commun, cet ouvrage s'appuie sur des enquêtes portant sur des croyants de diverses religions. Il en propose sur une analyse pragmatiste, inspirée du philosophe social et politique John Dewey. Cette approche prend en compte le rôle des émotions et des attachements dans la croyance et dans ses perceptions. L'ouvrage ouvre aussi des perspectives sur le passage à la radicalisation du croire.

En savoir plus

 

 

FOUSSÉNI Taofick, Les inégalités écologiques à l'aune du Choléra. Les villes africaines à l'exemple de Cotonou, L'Harmattan, Série "Études africaines, 364 p.

Les populations africaines restent fortement exposées aux risques sanitaires d'origine environnementale. Cette exposition est manifeste dans les espaces urbains et se traduit par l'émergence récurrente de pathologies liées à l'insalubrité. Cet ouvrage montre comment une pathologie comme le choléra peut traduire les inégalités sociales face à l'environnement, conceptualisées en termes d'inégalités écologiques, dans les villes africaines, en mobilisant l'exemple de Cotonou au Bénin

En savoir plus

 

Romuald NORMAND, Min LIU, Luís Miguel CARVALHO, Dalila Andrade OLIVEIRA, Louis LeVASSEUR (dir.), Education Policies and the Restructuring of the Educational Profession. Global and Comparative Perspectives, Springer, Perspectives on Rethinking and Reforming Education
271p.

 

The book analyzes worldwide changes in school organization and the teaching profession, and how the profession has been impacted by education policies that promote assessments and accountability. It also identifies some shifts in professional positions, statuses and profiles, and characterizes the impact and contextualization of professional standards that shape teaching practices and the management of schools. Further, the book provides relevant comparative and empirical data on the restructuring of the teaching profession in an era of globalization through a critical perspective on and an overview of the main research and comparative findings across countries. As such, the book is not only directed to educational researchers but will also interest professionals and policymakers, addressing a broader education and policy community concerned by the new aspects shaping the teaching profession in the 21st century.

En savoir plus

 

Toutes les publications