Flux RSS

Flux RSS

Accueil
Accueil   >   Agenda & Brèves   >   Agenda : Séminaire Axe 5 - « Elites et marchés des biens symboliques »

Séminaire Axe 5 - « Elites et marchés des biens symboliques »

Du 12 mars 2019 au 12 février 2019
De 13h00 à 15h00
Salle Océanie - MISHA

La production « scolaire » des élites

Ugo Lozach,  « Approcher le pouvoir. Trajectoires de socialisation et appropriations du diplôme des Instituts d’Études Politiques de province », Laboratoire SAGE, UMR 7363, Université de Strasbourg.

Pierre Bataille, « Des cheminements sur la voie royale. Pour une approche processuelle des élites scolaires: le cas des ancien·ne·s élèves des ENS », Laboratoire Capitalisme, Culture et Sociétés (LACCUS)/UNIL

Les responsables de l’Axe 5 du laboratoire SAGE (Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe) sont heureux de vous présenter le programme du cycle de conférences « les élites et les marchés des biens symboliques » qui se tiendra à la MISHA (Strasbourg*).

Cet axe rassemble des chercheurs issus de la sociologie, des sciences de l’information et de la communication, et de la science politique, qui travaillent sur les marchés des biens symboliques à partir d’enquêtes portant sur les univers de la culture et des médias. Initialement centrés sur les rapports au politique de ces deux univers, les travaux ont eu le souci de rapporter les univers symboliques aux relations de pouvoir dont ils sont tour à tour les produits, les enjeux ou les instruments, loin d’une vision irénique du « symbolique » détaché de tout rapport de force. Autrement dit, cet axe se propose de penser ensemble « culture » et « médias », compris non seulement comme des outils du politique mais aussi comme des terrains en interaction où s’expriment des rapports de pouvoir. Dès lors, notre objectif commun est de saisir le rapport au politique qui se donne à voir dans les recrutements et la formation des « professionnels », dans les pratiques ou encore dans les productions symboliques.

Parmi les agents qui contribuent d’une manière ou d’une autre à la production, la circulation et la réception des biens symboliques, nous avons choisi de nous intéresser aux « élites ». Plus précisément, il s’agit d’interroger la place et le rôle des élites dans l’économie des échanges symboliques. Le terme « élite », notion floue et fortement contingente (Dudouet, L’élite et le pouvoir, HDR, 2018), est ici appréhendé dans une perspective dynamique, comme le résultat d’un ensemble de procédures d’intégration et de mise à l’écart. On inscrit ainsi notre réflexion dans le sillon des recherches menées par Paul Di Maggio (« Cultural entrepreneurship in nineteenth-century Boston », 1982), puis par Laurence W. Levine (Highbrow/Lowbrow. The Emergence of Cultural Hierarchy in America, 1988), qui ont montré tous deux comment les élites ont promu un modèle de « culture sophistiquée » pour se démarquer des autres groupes sociaux, usant de la culture comme d’un instrument de l’ordre social. Plus largement, il s’agira de saisir le rôle des élites à différents niveaux du marché des biens symboliques, que ces agents relèvent directement du champ artistique (les « élites artistes » des quartiers populaires) et du champ médiatique (les dirigeants des médias par exemple, en tant que producteur du débat public, et « alchimistes de la valeur » [Naudier, Des alchimistes de la valeur. Sociologie historique des agents artistiques, HDR, 2018], mais aussi du champ universitaires (prescripteur à la fois des producteurs, des critiques, des publics…).